Comment fonctionne une éolienne ?

Le fonctionnement d’une éolienne peut paraître simple, mais ses mécanismes sont très complexes. Ce dispositif utilise la force du vent pour produire de l’électricité. Celle-ci peut alimenter une maison ou être revendue en utilisant un réseau de distribution.

De quoi est constituée une éolienne ?

Une éolienne est généralement composée de 4 éléments principaux qui assurent son fonctionnement. D’abord, il y a le rotor formé par 2 ou 3 pales qui tournent sous l’effet du vent. Il est branché directement sur un générateur électrique. Ensuite, on cite la nacelle qui abrite tous les éléments mécaniques, électroniques et électriques essentiels au fonctionnement éolienne. Puis, le dispositif possède aussi un mât permettant de placer le rotor et la nacelle à la bonne hauteur pour que l’effet d’entraînement soit parfait. Le dernier composant est le poste de livraison. Il transmet l’électricité produite à un réseau électrique.

Le principe de fonctionnement d’une éolienne

On parle d’énergie éolienne lorsque le vent est capable de créer de l’électricité. Les éoliennes utilisent le vent qui est une énergie naturelle qui va être transformé en électricité. La vitesse du vent va tourner les pales du rotor pour faire entre 10 et 25 tours par minutes pour produire de l’énergie mécanique. Puis, le rotor entraîne un générateur pour transformer l’énergie mécanique en électricité. Un automate et une girouette vont ensuite orienter la nacelle pour bien positionner les pales au vent. Les éoliennes sont raccordées à un réseau électrique à l’aide d’un transformateur fixé à la base du mât. Généralement, l’électricité produite possède une tension élevée pouvant atteindre jusqu’à 20kV. Elle passe par le poste de livraison avant d’être transmise sur le réseau de distribution. Les éoliennes sont conçues pour supporter des vitesses de vent allant de 14 à 90 km/h. Au-delà de cette vitesse, un matériel de freinage stoppe systématiquement l’éolienne pour protéger les équipements et éviter l’usure. La puissance nominale des éoliennes est fournie avec une vitesse de 50 km/h. Lorsque l’éolienne est en marche, on peut entendre du son en fonction de la puissance du vent. Plus la vitesse de celui-ci augmente, plus le son venant des pales prend de l’ampleur.

Ce qu’il faut savoir avant d’installer une éolienne

Les éoliennes sont très avantageuses, car elles permettent de réaliser une économie d’énergie importante. Cependant, avant de se lancer, il est nécessaire de connaître le gisement éolien de l’endroit où elles vont être implantées. Le but est de savoir si le site est apte à recevoir une éolienne. En effet, si la zone est trop entourée de maisons, d’arbres et de collines, il est impossible d’avoir un souffle de vent suffisant pour faire tourner les pales. Pour connaître la faisabilité du projet et étudier le gisement éolien, il est nécessaire de contacter un spécialiste. C’est aussi utile de savoir que la vitesse et la puissance du vent tendent à augmenter au sommet des collines, ce qui n’est pas le cas en partie basse.

Sport et technologie : ces nouveaux outils pour dynamiser votre entraînement
Qu’est-ce qu’une API ?