Accompagnement des jeunes diplômés pour lancer une carrière dans le domaine des systèmes d’information

Jeunes diplômés
Le moins qu’on puisse dire, c’est que les systèmes d’information représentent un domaine où la demande dépasse largement l’offre. Cela devrait éliminer tout risque de ne pas trouver du travail pour les jeunes diplômés issus de cette filière. Pourtant, la réalité est toute autre. De nombreux informaticiens spécialisés dans la gestion des data sont au chômage depuis plusieurs années. Il est donc indubitable que le problème se situe au niveau du CV. Dans cet article, nous allons passer en revue les règles à respecter pour créer un curriculum vitae qui a toutes ses chances d’être accepté.

La formation professionnelle en techniques de recherche d’emploi

Les jeunes diplômés qui ont compris l’importance d’un bon CV pour dérocher leur premier job se tournent généralement vers les sites Internet offrant les directives à suivre. Cette démarche est sans doute nécessaire pour se faire une idée des règles requises pour rédiger un bon curriculum vitae et éviter les erreurs rédhibitoires, mais elle n’égalera jamais une formation en bonne et due forme. Il existe en France un nombre impressionnant de centres de formations qui promettent aux étudiants de constituer un dossier de candidature irréprochable. Nous vous recommandons toutefois le Village de l’emploi : un établissement qui a permis à plus de 5420 adhérents à lancer leur carrière dans les métiers de l’informatique et des systèmes d’information.

Le centre propose différents axes d’enseignement : un volet technique, un volet en communication et un volet en techniques de recherche d’emploi. Ce dernier parcours d’apprentissage est pris en charge par des professionnels que ce soit en coaching entrepreneurial ou en recherche d’emploi. Les méthodes qu’ils apprennent aux adhérents sont le résultat d’études minutieuses et de rapports effectués par des agents de ressources humaines qui ont vu passer des milliers de dossiers de candidature devant leurs yeux. Voilà pourquoi les ateliers proposés fournissent des informations synthétisées qui vont droit au but permettant aux formés de maitriser les règles d’un bon CV en quelques heures d’apprentissage.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.europe1.fr.

La valorisation des compétences

Savoir mettre ses compétences en valeur dans un CV est tout un art. Même les candidats à l’embauche les plus qualifiés peinent à trouver un emploi notamment parce qu’ils n’ont pas les outils et connaissances nécessaires pour le faire. Tout d’abord, les compétences doivent être indiquées selon un ordre chronologique allant de la plus récente à la plus ancienne. De plus, un bon CV n’est pas une liste exhaustive de toutes les qualifications accumulées depuis le début de votre parcours professionnel. Il va falloir faire un tri minutieux pour ne retenir que celles qui servent votre candidature et ont, par conséquent, un rapport étroit avec le poste convoité. Si vous visez un emploi technique, vous devez montrer au recruteur que vous présentez le profil d’un expert dans une discipline donnée, si ce n’est dans une tâche spécifique.

En revanche, les postulants pour un poste managérial devraient plutôt citer des compétences variées en vue de souligner leur profil polyvalent. Comme indiqué dans certains village de l’emploi avis, la méthode de valorisation des compétences dépend des critères requis. Soyez alors attentif aux caractéristiques recherchées par l’entreprise dans l’employé qu’elles souhaitent recruter en lisant le contenu de l’offre. Notez que vous avez le choix entre 2 types de CV : celui qui contient une rubrique spéciale pour les compétences et celui qui les insère dans la section expérience professionnelle.

Design classique ou personnalisé ?

Pour réussir votre insertion professionnelle et vous assurer un avenir à fort débouchés, votre CV doit se démarquer des autres candidats. Quel que soit le poste convoité, vous allez devoir faire face à la concurrence et convaincre le recruteur de vous accorder un entretien. Pour cela, votre curriculum vitae doit se distinguer au niveau de la forme, autrement dit la présentation. Le défi à relever est de réussir le compromis parfait entre les règles conventionnelles exigées pour ce document et un design différencié qui porte votre empreinte et celle de votre domaine d’activité.

Car, comme vous pouvez l’imaginez, vous ne pouvez pas vous permettre fantaisies et écarts de style en postulant pour un travail dans le secteur bancaire alors que vous avez la possibilité de le faire si vous visez un emploi dans le design, la mode ou l’infographie. Pensez alors à choisir un ordre de répartition pour vos rubriques qui soit à la fois stylé et facile à lire. Par exemple, des sections placées en diagonal peuvent créer une esthétique atypique, mais elles vont compromettre la clarté de votre CV. Placez l’aspect pratique au-dessus de toute autre considération.

Un CV, c’est une seule page !

Voici une règle que les candidats ont tendance à oublier : un CV doit tenir en une seule page. Si vous avez envoyé de nombreuses candidatures, que vous pensez avoir indiqué toutes vos compétences, que votre curriculum vitae s’apparente à un livre de qualifications, sachez que la raison du refus est forcément le non-respect de ce credo. Dans tous les pays du monde, c’est non pas une feuille, mais une page. Les postulants qui mettent cette exigence de côté en pensant que la qualité des informations va jouer en leur faveur sont placés devant le constat sans appel que cet écart est fortement condamné par les recruteurs.

Ces derniers y voient une incapacité à faire preuve d’un esprit de synthèse et à se conformer aux règles requises pour la rédaction d’un bon CV. Pensez alors à faire le tri dans vos informations personnelles. Vous pouvez dresser une liste de tous vos diplômes, compétences et expériences professionnelles puis puiser dans ce relevé celles qui collent parfaitement au poste. Notez que vous avez l’occasion d’évoquer plus de qualifications dans la lettre de motivation d’une part et pendant l’entretien d’embauche d’une autre.

Se préparer pour la photo comme pour un entretien d’embauche

La photo de votre CV ne doit pas être choisie à la va-vite. Elle nécessite une préparation particulière pour donner une bonne impression. Tout d’abord, vous allez devoir choisir la partie supérieure de votre tenue en fonction du Dress Code. Pour un poste à responsabilité dans un secteur strict, optez messieurs pour une veste de costume, une chemise blanche et une cravate. Nous vous recommandons le noir ou le bleu marine pour faire l’unanimité. Les femmes peuvent choisir un tailleur classique en misant sur des couleurs apaisantes.

En revanche, si vous postulez pour un poste dans un secteur d’activité atypique, il vaut mieux opter pour des pièces plus originales sans pour autant en faire trop. Votre objectif est de renvoyer l’image d’une personne créative qui aura sa place dans ce type de structure entrepreneuriale. Par ailleurs, comme pour un entretien d’embauche, vous allez devoir paraitre confiant et communiquer une bonne humeur contagieuse. Pour la photo, vos possibilités pour gommer les signes de la fatigue comme les poches et les cernes sous les yeux sont plus faciles à appliquer. Utilisez Photoshop en ayant la main légère.


Profiter d’une large gamme d’huiles hydrauliques agricoles en ligne
Offrir un cadeau high-tech