Local commercial : comment bien le choisir pour son entreprise ?

Local commercial

Choisir un espace commercial pour une entreprise, tant lors de sa création que lors de ses activités, est une décision cruciale. Outre les frais engagés pour emménager et/ou déménager, les dirigeants de la société doivent également tenir compte d’autres critères établis, mais pas nécessairement quantifiables. Toutes les activités ont des besoins et des limites spécifiques, et il n’y a pas de réponse applicable à n’importe quelle entreprise. Les baux commerciaux, les aménagements locaux commerciaux, les réglementations sectorielles, l’environnement local… nécessitent une étude approfondie. On prend l’exemple d’une société commerciale sans activités productives. Comment sélectionner sa localisation commerciale ? Comment dénicher l’emplacement idéal pour votre professionnel ou local commercial ?

Faut-il vous rendre sur le local commercial ?

En règle générale, la location d’un local commercial représente une autre charge pour les PME. Vous devez toujours vous rendre dans un endroit physique pour vraiment comprendre à quoi ressemblera votre futur potentiel professionnel local. Une telle action vous permet d’en savoir plus sur les possibilités de faire des activités sur place s’il constitue un environnement de travail agréable et fonctionnel. Vous êtes aussi libre de voir si l’emplacement est bien placé en comprenant l’allée des clients potentiels dans la rue et la foule à différents moments de la journée. Ainsi, vous aurez toutes les informations requises pour choisir d’acquérir ou non définitivement un local commercial.

 

Vous avez également la liberté d’identifier plusieurs autres entreprises dans la même zone en ouvrant la fiche « Google My Business ». Vous obtiendrez un graphique indiquant quand ces lieux sont les plus visités. Ce qui vous donne une idée générale du paragraphe. Vous êtes libre de sortir dans les rues à des moments de la journée et de la semaine pour connaître si les foules changent radicalement, par exemple, quel est le meilleur moment pour vous d’ouvrir votre magasin.

Il existe un réseau spécialisé dans l’immobilier pour entreprise capable d’accompagner les entreprises immobilières commerciales à se développer selon les nouveaux besoins, les recherches, les propriétaires et les investisseurs dans la gestion leurs biens en louant, achetant et vendant leurs biens sur certains marchés. Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, on vous invite à consulter arthur-loyd.com.

Sachez que la première tâche d’un conseil en immobilier d’entreprise est d’identifier et de qualifier les besoins de ses clients afin de mieux les servir. Cette étape exploratoire se déroule généralement par téléphone, suivie d’une rencontre pour établir les grandes lignes du projet.

L’image et l’insertion dans la structure économique locale

L’imagerie est importante lors de la sélection d’un lieu professionnel ou commercial. Vous êtes censé opter pour un local qui convient à vos produits et à celle de votre image. Si des clients vous attendent en centre-ville, ne vous installez pas dans un centre commercial d’hypermarché. Vous devez être cohérent avec qui vous êtes et prenez des décisions.

Un bon local professionnel et commercial est celui qui permet à la société de s’intégrer dans une structure économique florissante et dynamique.

Par exemple, il est avantageux pour une jeune entreprise innovante technologique d’être dans une pépinière orientée innovation.

Les freelances seront intéressés à s’installer dans des espaces de coworking.

Un artisan préfère s’installer dans un milieu artisanal pour gagner en visibilité et nouer des collaborations avec ses collègues.

Il est dans l’intérêt du magasin d’ouvrir à proximité d’autres magasins, même concurrents.

En bref, opter pour le bon espace de vente, c’est trouver le juste équilibre entre l’offre (potentiel de vente), votre capacité à vous organiser, la fidélité à l’image et, in fine, votre capacité à vous adapter à un écosystème fonctionnel. Écoutez les opportunités et évitez les décisions à la va-vite !

 

Le rapport coût du local et les critères d’organisation

C’est bien entendu le critère le plus essentiel. La sélection de l’emplacement doit être évaluée par rapport aux ventes qui peuvent être attendues. Un bon emplacement peut coûter cher (droit au bail, loyer), mais il génère des ventes très intéressantes. Il est important de savoir mesurer ce ratio coût/revenu attendu.

Optez pour un emplacement bien en vue et visible à proximité du flux de clients potentiels, surtout si c’est un magasin ouvert au public.

C’est le deuxième critère le plus pertinent. Sélectionner l’espace commercial idéal, son lieu de production ou entrepôt de stockage ou de production, c’est sélectionner un emplacement :

· Assez spacieux,

· Soigneusement conçu et aménagé,

· Pratique,

· Situé à proximité des réseaux de communication, facilement accessible aux sous-traitants, fournisseurs et employés.

(Peu importe la qualité du produit vendu, il sera difficile pour une entreprise de rentabiliser ses activités si le magasin n’est pas accessible à tous. Il est donc important de choisir un environnement bien situé accessible à tous les clients potentiels, y compris les personnes à mobilité réduite. De plus, les commerçants sont censés privilégier un emplacement à proche du parking).

Bon nombre de sociétés voient leur croissance entravée parce que le lieu est trop petit ou inadapté. Réjouissez-vous de votre croissance et demandez l’aide de la Chambre de commerce et de la communauté de communes ou d’agglomération pour vous aider dans vos recherches.

Alors, évidemment, avant de commencer à chercher un espace locatif pour votre entreprise, vous êtes obligé de prévoir une limite de location. Cela permet également un meilleur ciblage de la prospection et un gain de temps. À ce propos, vous savez peut-être déjà que les prix varient d’une ville à l’autre. Paris est l’un des quartiers les plus attractifs et les loyers y sont certainement plus élevés que dans les autres régions de France. Pour éviter une pénurie de fonds, il est préférable d’être informé pour créer un budget réaliste lors de la conclusion d’un contrat de bail commercial.

Des critères non quantifiables, mais stratégiques

Avant de prendre une décision, pensez aux entreprises proches du lieu et qui vous intéressent. La présence de concurrents, ou à l’inverse, la présence de partenaires ou de clients potentiels est un facteur à considérer. Ces deux critères peuvent être utilisés pour améliorer les ventes. Plus l’espace est actif, plus vous avez le droit de séduire les clients, y compris ceux de vos concurrents.

Si votre société embauche des salariés, il est dans votre intérêt de tenir compte de leurs points de vue et de leurs limites pour dénicher une solution qui satisfait le maximum de personnes. L’unanimité est rare, mais prendre le temps d’examiner ces conseils peut empêcher le personnel clé de perdre des employés importants à cause de l’évènement. Si vous avez besoin de capacités techniques spécifiques, assurez-vous de voir si vous pouvez recruter localement ou à proximité.

 

Entrer dans vos locaux professionnels est aussi difficile à quantifier, mais stratégique. L’existence d’un réseau routier et/ou de transport en commun doit être explorée. Pour les problèmes logistiques lorsque vous êtes censé recevoir et livrer des produits, le fait d’avoir une compagnie maritime à proximité peut vous faire économiser de l’argent et du temps.

Alors, vérifiez les critères, fixez vos priorités et vérifiez les documents dont vous disposez : réglementation locale, règlement de copropriété… En tant que jeune entreprise, envisagez également des solutions de partage de l’espace. En plus de baisser le loyer, cela vous permet de discuter de votre activité et de passer du temps à chercher des emplacements permanents.

Propriétaire ou locataire du bureau d’affaires ?

Deux situations peuvent se présenter : être propriétaire d’un local professionnel ou être locataire.

 

Si vous disposez d’un local où vous pouvez installer un bureau, vous êtes obligé de vérifier si votre activité peut être exercée juridiquement et techniquement. Si vous êtes propriétaire d’un espace, vous êtes libre de constituer une Société de Gestion Immobilière. Une SCI juridiquement indépendante permet la séparation des patrimoines familiaux, personnels ou professionnels. Autres avantages de la SCI : contribuer ainsi à la transmission de l’entreprise à la famille ou à des tiers et mieux protéger le patrimoine professionnel en cas de difficultés professionnelles.

Le statut de SCI permet aussi le financement de placements immobiliers. La société verse le loyer à la société civile immobilière qui paie une partie de l’hypothèque. Vous pouvez déduire ces charges et loyers de vos avantages fiscaux. Pour que ce mode de fonctionnement ne soit pas remis en cause, les loyers doivent être basés sur les prix du marché local de l’immobilier d’entreprise. En plus des exigences formelles pour démarrer une entreprise immobilière, vous devez également préparer un bail commercial. Mais en tant que propriétaire et locataire des murs via Société de Gestion Immobilière, vous êtes libre de déterminer les termes du bail comme bon vous semble.

Location de l’espace

Lors de la location d’un espace commercial, vous devez vous renseigner sur les loyers dans la région géographique que vous ciblez. Comparez les offres avec des lieux similaires à ce que vous recherchez, demandez conseil à vos fournisseurs, clients ou à d’autres sociétés que vous connaissez, s’il y en a dans votre domaine d’intérêt. Souvenez-vous que les loyers peu élevés signifient que les espaces échouent inévitablement. Ils sont susceptibles d’être associés à leurs propriétés : conditions générales, systèmes techniques, etc. Cependant, son environnement est susceptible de créer une mauvaise image à votre société, ou elle chutera envers un autre secteur en plein essor. Effectuez une étude détaillée du bail commercial : clauses d’indexation, droit d’accès, droit au bail…

Taux de rendement : comment l’optimiser pour votre investissement locatif ?
Guide d’achat de montre de marque Garmin